Catégorie : Téléfilm - cinéma

Mademoiselle Chambon

Diffusion : 26/10/2010 vers 20:50

L’adultère est un des sujets majeurs du cinéma. Mais rares sont les ci-
néastes qui parviennent à renouveler le genre, sans tomber dans la banalité.
En accompagnant son fils à l'école, Jean, un maçon, fait la connaissance de l'institutrice de celui-ci, Mademoiselle Chambon. Assez timide, celle-ci lui de­mande, cependant, de bien vouloir venir pour parler de son métier à ses élèves. Jean s'exécute et touche les enfants et leur maîtresse par la simplicité de ses pa­roles. Bientôt, Jean commence à sentir qu'un sentiment étrange le lie à cette femme silencieuse.

+ + + Un silence, un regard fuyant, des mains qui se frôlent sans oser se toucher réellement, c'est de cette ma­nière délicate que Stéphane Brizé ra­conte la naissance de l'amour et du désir, chez deux êtres qui n'ont rien fait pour le provoquer. Il est rare de raconter un adultère avec autant de finesse, sans jamais insister, en particulier sur le tort fait à l'épouse, qui comprend tout, mais ne dit rien, comptant sur la force de la vie qu'elle porte en elle. Sandrine Ki­berlain et Vincent Lindon sont bouleversants d'émotion contenue dans des rôles presque muets, mais forts de la tempête qui naît en eux, à leur insu. Rarement le silence aura été por­teur de tant d'émotions dans un film.

+ + + L'extrême délicatesse des sentiments transforme cette histoire d'adultère en tragédie. Et la scène un peu sensuelle de la fin ne semble là que pour mettre en valeur la scène finale, déchirante, mais qui constitue un bel hom­ma­ge à la solidité du lien conjugal et familial.

Comédie dramatique française (2009) de Stéphane Brizé, avec Vincent Lindon (Jean), Sandrine Kiberlain (Véronique Chambon), Aure Atika, Jean-Marc Thibault, Arthur Le Houérou, Bruno Lochet... (1h41). Mardi 26 octobre, sur Canal +, à 20h50.