Catégorie : Téléfilm - cinéma

Résurrection

Diffusion : 07/11/2010 vers 20:40
Auteur : Marie-Christine Renaud d'André

En russie, à la fin du XIXe siècle, Di­mitri Neckliudov, prince aux idées libérales est juré dans un pro­cès. Quelle n'est pas sa surprise, lorsqu'il reconnaît, dans la prostituée ac­cusée de meurtre, une jeune fille qu'il avait séduite et abandonnée, des an­nées auparavant. Rongé par le re­mords, il s'attache à Katiusca et décide de lui venir en aide. Mais la jeune fille est fière.

+ + + - Paolo et Vittorio Taviani (Pa­dre padrone, Le soleil même la nuit) ont déjà adapté un roman de Tolstoï, car, comme ils le disent eux-mêmes, ils se sentent très proches de l'écrivain, de son monde et de ses in­terrogations. Ils ont mis tout leur grand talent de scénaristes et de cinéastes au service de cette ma-
gnifique histoire de deux résurrections parallèles. La reconstitution de l'époque est splendide, avec des décors très variés et une nombreuse figuration, et ils ont su res­tituer l'atmosphère foisonnante sur le plan des idées, qui était celle de ce XIXe siècle finissant. La photographie est de toute beauté et l'interprétation est sensationnelle, do­minée par Stefania Rocca, bouleversante dans un rôle lourd. Il est, ce­pen­dant, dommage qu'il y ait quelques longueurs et que l'ensemble soit un peu froid.

+ + + - Cette belle histoire met en scène des personnages d'une grande noblesse d'âme. Le sens de la faute et de la nécessité de la racheter sont au cœur de cette œuvre bouleversante, qui voit deux êtres trouver, après bien des souffrances, leur identité, leur vie. Quelques scènes dures à voir (dont une de viol).



Résurrection. Téléfilm de Paolo et Vittorio Taviani, d'après Léon Tolstoï, avec Timothy Peach (Dimitri Nekhliou­dov), Stefania Rocca (Katioucha Maslova), Marie Bäumer (Missy), Eva Christian (la gouvernante), Marina Vlady (3h). Diffusion le dimanche 7 novembre, sur Arte, à 20h40.